Artichouse

Maisons de qualité en bois massif de Finlande

Maisons en bois massif personnalisées et écologiques faites en pin polaire robuste

Artichouse

Choix de matériau écologique

ecologicalchoise

Choix de matériau écologique

  • La structure d'une maison en bois massif absorbe beaucoup de CO2, ce qui diminue les gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Le puits de CO2 net d'une maison de taille moyenne est de 40 tonnes de CO2 – l'équivalent de ce que produit l'automobile d'une famille moyenne en 20 ans.
  • De toutes les structures en bois, il est scientifiquement prouvé que le bois massif constitue le matériau le plus écologique. La part du bois dans toute la construction finlandaise est de 40 % mais ne représente que 5 % de la charge environnementale. En revanche, le béton est utilisé dans 43 % de construction et sa part de la charge environnementale s'élève à 80 %.
  • La production de bois massif n'utilise que peu d'énergie – en effet, l'énergie est un produit dérivé de notre site de production. Aussi, l'excédent de bois et la sciure issus de la fabrication des madriers sont récoltés et dirigés vers la production d'énergie.
  • L'écologie du bois est un fait avéré et reconnu partout dans le monde. L'usage du bois à long terme a un effet direct sur le taux de CO2 de l'air si la forêt en question est exploitée selon les principes du développement durable.
  • Le bois est une ressource naturelle renouvelable et en Finlande, annuellement, il y a moins de bois abattu que de croissance nouvelle.
  • Réalisée avec des techniques modernes, l'étanchéité d'un bâtiment en bois massif est aussi bonne que celle d'une maison à ossature bois équipée d'un pare-vapeur. A condition d'être bâtie correctement, la maison en bois massif obtient un niveau d'étanchéité de 0,5 à 1,5 ce qui se considère comme excellent. Les meilleurs exemples de maisons en bois massif donnent des taux n50 inférieurs aux exigences imposées à la construction passive, c'est-à-dire n50=0,6.

 

Une étude mené par l'architecte Matti Alasaari, membre de la SAFA, et commandée par l'association Hirsitaloteollisuus ry, a comparé le bilan carbone de plusieurs types de mur : élément préfabriqué en béton, brique, bois et bois massif. En plus de la fabrication, du transport et du montage de chaque maison, l'étude a pris en compte leur entretien nécessaire sur 50 ans. Les échappements de CO2 provoqués par la fabrication et le montage d'une maison en bois massif de taille moyenne n'étaient que de 2,5 tonnes environ. En même temps, les murs en béton et en brique représentaient une quantité de pollution multiple et sans aucune compensation par absorption dans le matériau. Le bois massif est donc le seul matériau de construction avec un bilan CO2 clairement positif.

 

Sources:

Docteur en sciences de gestion, M. Alasaarela Matti, 2008 « Hirsiseinän ympäristövaikutusten laskenta elinkaaritarkastelun avulla » et M. Saari Arto, 2001 « Rakennusten ja rakennusosien ympäristöselosteet ».